Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2013

Flamoval: Le monde à l'envers !!

Vous le savez, c'est toujours avec beaucoup d'intérêt que je m'informe sur le dossier de l'incinérateur Flamoval d'Arques dirigé par les élus majoritaires de la CASO par l'intermédiaire du SMFM, syndicat mixte intercommunal, qui regroupe la majeur partie des communes des Flandres dont Hazebrouck et celles de l'audomarois.

Je l'ai déjà dit sans encombre, ce dossier 'ficelé' à 100 millions d'€ est non seulement une vraie catastrophe financière pour des dizaines d'années mais surtout c'est un drame de santé publique sans précédent qui pourraient engendrer des maladies irrévocables à des centaines de citoyens..

Non seulement les élus de la CASO qui nous dirigent sont incapables de surmonter un dossier de traitement des ordures ménagères mais ils mettent en danger des milliers de personnes qui avalent tous les jours des millions de petites particules que l'on appellent dioxines qui sont  parmi les plus dangereuses de leur catégorie.

De plus, je viens d'apprendre, par la presse locale, que le Président de la CASO, Joël Duquenoy, vient, une fois de plus, de prendre les contribuables de l'audomarois pour des imbéciles….

Joël Duquenoy vient, dans sa derrière réunion du SMFM, 'd'insulter' l'élu vert de la commune d'Hazebrouck, T.Willays, qui s'oppose à ce projet depuis le début, en expliquant que les couts de procédures juridiques aller couter 150 000€ aux contribuables  du secteur et qu'il allait s'employer à le faire connaître auprès de la population…..

J.Duquenoy,  voudrait nous faire croire que défendre les intérêts des citoyens près des tribunaux est une faute politique qui mérite que les auteurs soient montrés à la vindicte populaire… du jamais vu dans ce monde politique qui nous entoure.

J.Duquenoy, et tous ceux qui le soutiennent,  dépensent à longueur d'année l'argent des autres à coups de centaines de millions d'euros et ce sont eux les censeurs qui viennent dire aux défenseurs des citoyens : 'allez au tribunal contre nous et vous verrez ce que cela va vous couter'.

Des menaces à peine voilées qui doit être condamnées sans attendre.


Muriel VOLLE

 

Les commentaires sont fermés.