Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2013

Cumul des mandats : SHAME ON YOU

Disons tout d'abord que ce projet de loi sera seulement applicable aux sénateurs et députés….les autres pourront toujours chanter:' le chat n'est pas là les souris dansent …et continuer , pour la grande majorité d'entre eux, à cumuler comme avant.

Et pourquoi la grande majorité des élus sont pour le cumul des mandats et  des fonctions ?  Certainement pas pour garder le contact avec les électeurs, ils ne les écoutent jamais… Ils cumulent bien sûr pour les indemnités non imposées  de 5 à 6 salaires par mois et plus, mais surtout ils n'ont confiance en personne, ils tiennent à tout savoir sur la moindre bricole et donc à tout contrôler  sans  déléguer .

Revenons au cumul, deux mandats pour 2 ou 3 mandatures de cinq ans maxi, pourquoi pas. Mais deux mandats et c'est tout. Et non pas en plus cumuler 4 à 5 fonctions de présidents de ceci et vice-présidents de cela entre amis, tout cela grassement rémunéré .

Mais le hic pour les cumulards c'est que le Président Hollande l'a promis lors des campagnes présidentielles et législatives: 'le cumul des mandats va être interdit par la loi, une bonne fois pour toutes, afin de mettre un terme à un débat vieux de trente ans.' Mais le président comme, à son habitude, n'a pas dit quand il l'imposerait !! On les connaît mieux maintenant et on sait que ce sont les champions pour avoir tous les pouvoirs et se plaindre en même temps qu'ils ne peuvent rien faire. Ou mieux, ils  mettent en place des comités de palabres qui durent des années pour des tonnes de compte-rendu qui ne servent à personne et à rien.

Et dans cette affaire il y a les gros cumulards comme ceux d'ici, dans l'audomarois que vous connaissez : M  Lefait,  J. Duquenoy, B.Petit, B.Magnier, JM Barbier etc….et les non cumulards, dans le coin je vous fais grâce il n'y en a aucun….Et la bagarre fait rage entre les uns qui disent on peut attendre 2017 et les autres, les plus jeunes, qui disent non ça doit être fait en 2014.

Je cite M.Valls, "Pour 2014, c'est très difficile parce que cela provoquerait plusieurs dizaines de démissions de députés qui choisiraient de garder leur mandat local. Ce serait une mini-dissolution. Ce serait une faute."  Pour M.Valls écouter un peu les gens se serait une faute….il le dit clairement, il ne s'en cache pas. Et bien sûr le Premier ministre JM Ayrault ne se mouille pas et il attend le feu vert du Président qui  a été très clair : il souhaite que cette réforme soit mise en œuvre pendant son quinquennat. C'est pour moi la parole présidentielle et l'engagement qui est le plus important."

Et Bartolone, président de l'assemblée nationale,  le roi du  cumul , propose pour trainer un peu, une révision de la Constitution : "Comme cette évolution nécessite une révision constitutionnelle, le non-cumul ne pourra s'appliquer d'ici les municipales (...). Notre contrat avec les Français sera de l'appliquer en 2017."

Prenez l’exemple de Michel Lefait, 40 ans qu'il fait de la politique et 30 ans qu'il fait la même chose,  il pourrait même s'arrêter totalement que ça ne changerai pas grand chose à la population de l'audomarois et il pourrait prendre une retraite bien méritée !!

Pourquoi n’y a-t-il pas d’âge de la retraite en POLITIQUE ??? Mais ça c’est un autre sujet…

Muriel VOLLE

 

 

Les commentaires sont fermés.