Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2014

Le plus grand dépensier de St Omer

C'est ce que je répète depuis des années, le Maire M.Magnier est un bon dépensier avec l'argent des autres.

Muriel VOLLE

19/01/2014

Journal VDN: Pourquoi j'ai rejoint François Decoster

Muriel Volle : «Pourquoi j’ai rejoint François Decoster»

Les derniers doutes sont levés. Muriel Volle sera bien sur la liste de François Decoster pour les municipales de mars. Tous deux veulent faire table rase du passé « pour faire gagner Saint-Omer ».

« François a été le leader de l’opposition pendant six ans. Il a joué son rôle. Il était tout à fait normal qu’à ce titre, il endosse le rôle de rassembleur pour les élections de mars. » Muriel Volle sera bel et bien sur la liste de François Decoster, en mars. Finies donc les dissensions du passé. Rappelons qu’en 2008, Muriel Volle, bien qu’étant adjointe du maire de l’époque, Jean-Jacques Delvaux, s’était présentée contre lui, provoquant alors la scission de la droite.

« Ce passé ne nous intéresse plus », balaie François Decoster. Même tonalité chez Muriel Volle qui loue les qualités de son nouveau chef de file (qui s’était présenté avec Jean-Jacques Delvaux en 2008). « Il est jeune, disponible. Il a une expérience professionnelle importante. Il peut apporter beaucoup à la ville. »

Que deux membres de l’UDI (le nouveau parti de centre-droit de Jean-Louis Borloo, dont François Decoster est le délégué départemental et Muriel Volle membre) n’arrivent pas à s’entendre aurait été édifiant. « On mettra en avant cette bannière. On ne se cachera pas », annonce Decoster, ajoutant que l’UMP sera aussi bien représentée, à commencer par le chef de file de ce parti dans l’Audomarois, Frédéric Sablon. « C’est une liste ouverte, qui comprendra aussi des gens qu’on peut classer divers gauche. »

« On a commencé à échanger l’été dernier, raconte Muriel Volle. Cela s’est fait naturellement. On est d’accord sur beaucoup de points. » L’équipe Decoster veut mener campagne sur les thèmes de l’emploi, du logement et de la cohésion sociale. Son leader avance des chiffres qu’il juge très inquiétants : un taux de chômage de 27 % en nette augmentation avec 1900 demandeurs d’emploi à Saint-Omer ; 30 % des 8 000 logements avec seulement deux pièces, et 8 % sans douche ni baignoire. « On a favorisé la division des maisons de ville, ce qui pose beaucoup de problèmes. » Toutefois, les candidats disent vouloir bâtir leur programme en concertation avec les Audomarois. Une dizaine de rencontres sont déjà prévues. La première aura lieu jeudi à 18 h au café de l’abattoir.

MUNICIPALES 2014, avec François Decoster même combat.